Youlin Ly, nouveau « Saké Samouraï » français 2014

Le vendredi 17 octobre 2014 au sanctuaire « Shimogamo » à Kyoto,
Youlin Ly a reçu le titre de « Saké Samouraï », consécration dans le monde du saké.

Youlin Ly est le deuxième Français à être nommé « Saké Samouraï ». Ce titre est accordé par la très respectable « Association des Brasseurs de Saké du Japon », en reconnaissance d’une expertise exceptionnelle dans le domaine du saké, de son histoire, de ses modes de fabrication et surtout la volonté du lauréat de faire connaître le saké à l’international.
Avec ce titre honorifique de « Saké Samouraï », Youlin Ly prouve une nouvelle fois sa passion et son amour pour le Pays du Soleil Levant, ainsi que son envie de faire connaître et reconnaître ce magnifique alcool de riz.

Le parcours de Youlin Ly

Né en 1981, ce fils d’une Tunisienne et d’un Sino-Cambodgien a toujours bougé. Un voyage lycéen au Japon, à dix-sept ans, décide de sa vie future. Barman puis graphiste, à vingt ans, il est bassiste dans le groupe « Kabukicho », de Tokyo à Kyoto. Lors de son deuxième séjour au Japon, il apprend la langue et travaille, en cuisine et en salle, en particulier au restaurant « Guilo Guilo » de Kyoto.
Rentré à Paris, le Japon au cœur, il crée un petit lieu qui marque son itinéraire d’une première pierre blanche, « Youlin », en septembre 2007. Il y décline déjà une cuisine voyageuse et séduisante. Youlin fait la rencontre décisive d’Hiroki Yoshitake, qui travaille dans son restaurant quatre soirs par semaine. Nombre de convives se sont initiés rue Valette, à l’ombre du Panthéon, à la subtilité d’une cuisine de sensibilité japonaise avec des produits français. En janvier 2010, « Youlin » devient le « Sakebar ». Entretemps, Youlin a aussi dirigé en avril 2008 l’ouverture du restaurant « Guilo Guilo » (8, rue Garreau, Paris XVIIIème), qui continue à faire salle comble tous les soirs. Deuxième pierre blanche : En décembre 2010, avec Hiroki Yoshitake, Youlin ouvre son restaurant gastronomique français « Sola ».
En un an à peine, « Sola » obtient 1 étoile Michelin en mars 2012.

Et troisième pierre blanche, en 2013 : la Pâtisserie « CIEL », rue Monge, toujours dans le Vème arrondissement. Youlin propose ici le “chiffon cake” qu’il a tant aimé quand il l’a découvert au Japon. Aérien, léger et fondant, “l’angel cake”, autre nom du “chiffon cake”, est décliné à la Pâtisserie CIEL en de multiples parfums.

En juin de la même année il organise le Salon « Sake Tasting 2013 », le tout premier Salon européen du saké et des spiritueux japonais. Ce Salon a accueilli plus de 1400 visiteurs et réuni 85 marques de sakés qui ont présenté plus de 185 références ainsi qu’une cinquantaine de liqueurs, whiskies et spiritueux japonais. L’enthousiasme du public et son intérêt grandissant pour les alcools japonais confirmés, Youlin Ly ouvrira en 2015 à Paris un espace dédié au saké afin de partager sa passion pour ce délicat alcool de riz avec le plus grand nombre.
Enfin, la création d’une société de Conseil destinée aux Japonais qui souhaitent s’installer en France, personne ne peut arrêter l’enthousiasme, la curiosité et la passion de Youlin Ly.

L’Association des Brasseurs de Saké du Japon

Le saké – ou nihonshu en japonais – est un alcool de riz obtenu après la fermentation de ce dernier, et qui dégage des arômes de fruits frais et fleuris. L’« Association des Brasseurs de Saké du Japon » a été fondée en septembre 1955 et réunit les jeunes brasseurs de saké, héritiers des traditions du saké japonais, afin d’assurer la meilleure transmission possible de la culture du saké. Depuis, l’organisation s’est imposée dans l’industrie du saké, devenant son porte-parole actif et énergique.
Depuis 1991, cette organisation s’intitule « Association des Brasseurs de Saké du Japon » et elle a pour but de diffuser la culture du saké au Japon mais également à travers le monde entier.

En 2004, le Conseil de l’Association a créé le titre de « Saké Samouraï », avec la volonté de rassembler tous ceux qui partagent l’amour du saké et le désir d’élargir cet amour au monde entier.

Le Saké Samouraï doit obéir à trois principes :
• Aimer le saké et la culture du Japon.
• S’efforcer d’acquérir une meilleure compréhension de la culture du saké et la développer le plus possible.
• Faire connaitre le saké japonais à travers le monde avec fierté et passion.

La définition d’un « samouraï » désigne celui qui a un cœur pur, qui défend ce qui lui est précieux avec passion et détermination.

Restaurant SOLA (1 étoile Michelin)
12, rue de l’Hôtel Colbert, 75005 Paris – Tel : 01 43 29 59 04
http://www.restaurant-sola.com/

Pâtisserie CIEL
3, rue Monge, 75005 Paris – Tel : 01 43 29 40 78
http://patisserie-ciel.com/

Visuels disponibles sur simple demande
par téléphone : 01 46 33 30 76 ou par e-mail : reiko@fortetclair.fr